dimanche 31 juillet 2011

Dimanche sans rébus. Une lecture et Un peu de musique.

Couverture

Premier dimanche sans le rébus du Coucou Je n'étais pas d'une fidélité absolue mais très souvent le dimanche, je commençais ma petite revue des blogs par le rébus. On s'y casse la tête, on s'y amuse et parfois on trouve. Il y a des pros du rébus. Ce n'est pas mon cas et Le Coucou m'a déjà écrit en aparté que je devais le faire exprès. Je cherche des détails inutiles alors que le résultat est là sous mes yeux. Mais bon je suis assez content d'en avoir trouvé quelques uns.

Hier, j'ai lu L'Ile sur l'Océan Nuit de Michel Grimaud. Une histoire de science-fiction où l'on se fiche un peu du réalisme pseudo-scientifique. Une histoire humaine. Une histoire dans laquelle une entreprise ment au système solaire entier au profit d'actionnaires. Une histoire dans laquelle le bien ne triomphe pas à la fin mais où sont jetés les germes de la révolte contre un système injuste, oppressant, et tout entier voué à l'argent.


La conclusion du livre m'a fait pensé à ce vers célèbre de L'Internationale: "Producteurs, sauvons-nous nous mêmes!" et à la chanson La révolte de Sébastien Faure (1886) dont suivent les paroles et une interprétation par les 4 barbus.

Nous sommes les persécutés
De tous les temps et de toutes les races
Toujours nous fumes exploités
Par les tyrans et les rapaces
Mais nous ne voulons plus fléchir
Sous le joug qui courba nos pères
Car nous voulons nous affranchir
De ceux qui causent nos misères
 
REFRAIN 
Église, Parlement, 
Capitalisme, État, Magistrature
Patrons et Gouvernants, 
Libérons-nous de cette pourriture
Pressant est notre appel, 
Donnons l'assaut au monde autoritaire
Et d'un coeur fraternel 
Nous réaliserons l'idéal libertaire
 
Ouvrier ou bien paysan
Travailleur de la terre ou de l'usine
Nous sommes dès nos jeunes ans
Réduits aux labeurs qui nous minent
D'un bout du monde à l'autre bout
C'est nous qui créons l'abondance
C'est nous tous qui produisons tout
Et nous vivons dans l'indigence
 
REFRAIN 
 
L'État nous écrase d'impôts
Il faut payer ses juges, sa flicaille
Et si nous protestons trop haut
Au nom de l'ordre on nous mitraille
Les maîtres ont changé cent fois
C'est le jeu de la politique
Quels que soient ceux qui font les lois
C'est bien toujours la même clique
 
REFRAIN 
 
Pour défendre les intérêts
Des flibustiers de la grande industrie
On nous ordonne d'être prêts
Á mourir pour notre patrie
Nous ne possédons rien de rien
Nous avons horreur de la guerre
Voleurs, défendez votre bien
Ce n'est pas à nous de le faire
 
REFRAIN et FIN 





mercredi 27 juillet 2011

Mes blogs (liste, description et tonnes de liens)

Parfois certains blogueurs me parlent de mes différents blogs. En voici la liste (elle ne comporte que ceux qui sont actuellement actifs):

- Les Peuples du Soleil blog consacré aux fictions mettant en scène des peuples précolombiens. C'est le plus vieux en service (il a été ouvert le 21 juin 2007). Il compte plus de 1200 billets.

- ArchéoSF: consacré à l'anticipation ancienne, c'est le plus récent et porte un projet qui me tient à coeur: participer modestement à la connaissance d'un pan de la SF encore trop largement méconnu malgré les passionnés qui oeuvrent depuis déjà longtemps.

- Chroniques du Monde électrique: au gré de mes lectures de revues anciennes, je tombe sur des images ou des textes parfois surprenants. Il ne s'agit pas spécialement de SF ou de littérature populaire mais il y a des proximités avec ces deux domaines notamment par la rêverie que peuvent susciter certaines technologies anciennes projetées ou réalisées


- FNhAïkisationsFleuve Noir, collection Haï-kaïsations. Haïkisation: contrainte oulipienne créée par Raymond Queneau. Variante: Tête à queue [double haï kai] : prendre le(les) premier(s) mot(s) d’une suite de vers et les coller au(x) dernier(s).

- Le Solitaire de la Lune (pas la peine de cliquer, vous y êtes!): au départ conçu pour servir d'annexe aux Peuples du Soleil, il a un peu quitté le nid et s'ouvre à mes lectures (qui n'entrent ni dans Les Peuples du Soleil, ni dans ArchéoSF), mes coups de coeur (ou pas), les geekeries diverses et l'entretien de mes sympathies pour d'éminents membres de la blogosphère (d'ailleurs ce billet se termine par un petit coup de Jegounotron et de liage massif ;-) ).

40 sites ont fait des liens sur http://solitairedelalune.blogspot.com/
Répertoire de la Science Fiction

Philippe Méoule

Au comptoir de la Comète

Une Autre Vie

De tout et de rien, surtout de rien d'ailleurs

Je n'ai rien à dire ! et alors ??

Les Peuples du Soleil

Le coucou de Claviers

Chez Homer

Engagée

Carnet de notes de Yann Savidan

A perdre la raison

La Maison du Faucon

Partageons nos agapes

Le Blog de Gabale

Unhuman

Chez El Camino

La revue de Stress

Le grumeau

A toi l'honneur !, la suite...

Les divagations NRV de cui cui fit l'oiseau.

Partageons mon avis

Lyonnitude(s)

Bah !

mtislav

Les coulisses de Sarkofrance

Partageons l'addiction

Mon avis t'intéresse

blog de David Burlot

Section socialiste de l'île de Ré

Fattorius

Gularu #Blog

C'est juste histoire de dire

Les privilégiés parlent aux Français...

Jeu d'écriture(s)

Moi, je

BlogExpérience

Le blog de Rébus

dadavidov homepage

Raaahaa !





Liste générée à partir des infos du Top Blog Wikio par le Jegounotron




Cestjustehistoirededire


Alluvions-mc
des pas perdus

Ruminances

De tout et de rien, surtout de rien d'ailleurs

Unhuman

La Maison du Faucon

Mon Mulhouse

Le coucou de Claviers

Peuples.net

Hashtable

Avec nos gueules...

Partageons mon avis

Les privilégiés parlent aux Français...

Partageons l'addiction

Unique et commun à la fois

Carnet de notes de Yann Savidan

Internet Chine

Comité de Sévice Public

Le blog de Hypos

Trublyonne voit la vie en rouge

Chez Homer

LES JOURS ET L'ENNUI DE SEB MUSSET

Reversus

Les Peuples du Soleil

le blog de polluxe

Gularu #Blog

Mon Mulhouse le blog 100 % BIO

Nouvel Hermes

Pur Délire

buzzz marketing

Anti-Sarkomania

Pierre Braun

lundi 25 juillet 2011

Save the Moon!

On ne vous l'a pas dit mais la Lune vient d'exploser. Il faut donc de toute urgence la reconstruire car le monde a besoin de la Lune (l'inverse est moins vrai). 
Comment faire? 
Observons la Lune:


Tous ces trous, ça fait penser à du fromage. Pas du (vrai) gruyère (suisse) qui n'a pas de trou, la preuve en image:

mais de l'emmental (qui a des trous):
Si on n'agit pas rapidement, eh bien c'est râpé (de sauver le monde, pas le gruyère!)
Heureusement, nous avons de quoi réagir: Save the Moon!

Donc:
1/ explosion de la Lune:


2/ matériau pour reconstruire notre satellite



3/ Moyen de transport:


4/ des ressources à gogo!


5/ améliorons notre vaisseau pour attraper le fromage de l'espace!




6/ et voilà le travail!


Lire du space opera, c'est bien mais se retrouver aux commandes d'un aspirateur à fromage pour reconstruire la Lune, c'est beaucoup mieux!


Ce billet est publié dans le cadre du challenge Summer Star Wars lancé par Lhisbei


summer+star+wars.jpg (215×203)





Les défenseurs interplanétaires (2): Le monstre énergétique

Deuxième chronique consacrée à la série Les Défenseurs de l'air, après L'Invasion des nuages mystérieux, nous voici à la tombée de la nuit sur Amzot pour l'arrivée du monstre énergétique. Tombé du ciel, Amaak vient de la planète Umi et entend bien conquérir Amzot après avoir défait Zandor et ses amis (1).
Il semble bien parti car la force de Zandor, les "super-rayons-laser visuels de Zok, les terribles jets de pierre de Tundro les énormes rochers lancés par Igu n'y font rien, Amaak est invincible. pire encore, le monstre énergétique a la capacité de transformer les roches et les arbres en alliés obéissants. Glip, la créature protoplasmique se transforme en main géante qui protège Tara et Dorno puis Zandor et Zok provoquent une avalanche qui met un terme provisoire aux désirs de conquête d'Amaak. Rapidement Zandor se trouve en mauvaise posture quand le monstre énergétique transforme des lianes en êtres énergétiques qui emprisonnent Zandor. Cependant le triomphe d'Amaak est de courte durée car Tara découvre qu'il est sensible à l'eau (élément qui ne fait pas bon ménage avec l'électricité). Amaak court-circuite et doit prendre la fuite.
Amzot est sauvée!

Oui c'est la même conclusion que pour L'Invasion des nuages mystérieux et ça risque de se répéter!

(1) Les personnages sont présentés dans la chronique de  L'Invasion des nuages mystérieux.


Ce billet est publié dans le cadre du challenge Summer Star Wars lancé par Lhisbei
summer+star+wars.jpg (215×203)

dimanche 24 juillet 2011

Tour de France: énorme surprise ou résultat attendu?

On regarde une information qui commence par "Enorme surprise" et puis on clique sur Suite...


Et c'est désormais "Sans surprise...". Les commentaires sont tout à fait précieux pour se faire une idée !

Les défenseurs interplanétaires (1): L'invasion des nuages mystérieux

Je ne me souvenais absolument pas de cette série qui, au départ, est un dessin animé d'Hanna-Barbera avant de retomber récemment sur un album de BD regroupant quatre histoire des Défenseurs planétaires. En anglais, elle est appelée The Herculoïd. La série a été diffusée pour la première fois aux Etats-Unis de 1967 à 1969. L'histoire "L'invasion des nuages mystérieux" est recueillie dans un album datant de 1979. Il semble donc y avoir un écart d'une dizaine d'années entre la diffusion en VO et celle en VF.

Au début de "L'invasion des nuages mystérieux", Zandor, Tara (sa femme), leur fils Dorno, Zok (le dragon de l'espace), Tundro (sorte de tricératops), Igu (singe de pierre), Glop et Glip (deux créatures protoplasmiques)  sont tranquillement installés dans une clairière de leur planète Amzot. Tara fait cuire le repas pendant que son mari et son fils la regardent. Soudain apparaissent dans le ciel de mystérieux nuages. L'un d'eux se pose et se transforme en une espèce d'insecte qui boit toute l'eau d'une plante, vite desséchée. Il s'agit là d'une grave menace! Malgré leurs efforts, les défenseurs interplanétaires sont impuissants car les créatures se transforment en nuage au moment des impacts.

Que faire? Trouver la source de la menace: un vaisseau spatial stationnant au-dessus d'Amzot, dans l'espace (Zandor n'a nul besoin de s'embarrasser d'un quelconque équipement pour l'atteindre).  Zandor parvient à se rendre maître du vaisseau, rapatrie les nuages à bord et l'emmène au-dessus du pôle nord (d'Amzot, pas de la Terre) où il largue les nuages qui gèlent instantanément, se solidifient et s'écraser sur la banquise. 
Amzot est sauvée!


En fait, tout est ridicule. Le dessin est grossier, les paysages étiques, les histoires répétitives (comme vous vous en rendrez compte après avoir lu l'ensemble des quatre chroniques dédiées à cette série), les scénarii indigents (en tout cas le scénario de base car on revient toujours à la même histoire d'invasion et de défense de la planète Amzot: pour résumer c'est "menaces from outer space"), les titres pitoyables ("L'Invasion des nuages mystérieux" est suivi du "Monstre énergétique", prochainement chroniqué sur ce blog qui ne recule devant rien pour retenir votre attention!), même le nom de la série est mensonger car en terme de défenseurs interplanétaires, ils se posent là, restant sur Amzot et n'explorant rien d'autre.
C'est à ne conseiller qu'aux amateurs d'exhaustivité ou aux nostalgiques des dessins animés de leur enfance...

Ce billet est publié dans le cadre du challenge Summer Star Wars lancé par Lhisbei
summer+star+wars.jpg (215×203)

(pas de scan en raison d'un problème technique)